uprightpinterestpictomarkermarker-largelogo-mobileleftinstagramimg-xandresstudioimg-xandresgoldimg-xandresbelgium3img-xandresbelgiumimg-hamptonbaysic-whatsappic-washic-twitteric-tumbledryic-shoppingbagic-pinterestic-phoneic-messengeric-mailic-locationic-instagramic-favic-facebookic-chatic-calendargluefooter-pinterestfooter-instafooter-fbfacebookdowncrossclosecheckmarkcheckmark-largearrow-rightarrow-left

hier komen promoties & acties

Dscf1234

Anne Zelien

créatrice de bijoux

Cet automne, Xandres nous propose une collaboration Inspiring Women très particulière. La créatrice de bijoux anversoise Anne Zellien a en effet créé une collection capsule pour Xandres. Cette collection comporte onze bijoux qui s’associent parfaitement à la ligne de vêtements de la marque. Vous trouverez ces bijoux en édition limitée dans les boutiques Xandres.

Qu’avez-vous pensé lorsque Xandres vous a demandé de créer une collection capsule en tant qu’Inspiring Woman pour accompagner sa collection automne ?

Anne Zellien : « Lorsque Xandres m’a contactée pour cette collaboration, j’ai tout de suite été très enthousiaste. Les premiers vêtements de marque que j’ai reçus quand j’étais petite étaient des vêtements Andres (le prédécesseur de Xandres). J’avais quatorze ans et ma maman m’a acheté trois pantalons Andres à pattes d’éléphant dans différentes couleurs, et à chaque fois, un T-shirt assorti. Ça a été la première fois de ma vie que je me suis trouvée vraiment jolie » (rires).

2018 0712 Initialsla Xandresaz 3 00 00 35 07 Still005

Et maintenant, est-ce que le style de Xandres vous parle toujours ?

Anne Zellien : « Il y a beaucoup de points communs entre mon style et celui de Xandres. Tous les deux, nous aimons le classique avec un petit côté original. Quand je crée des bijoux, je veux qu’ils ne soient pas juste des accessoires. Ils ont un caractère durable. Xandres recherche également cette intemporalité dans ses créations. »

« J’admire Xandres pour sa façon de donner une nouvelle interprétation aux grands classiques. On retrouve par exemple toujours des tailleurs ou des blouses avec des nœuds dans leurs collections. Mais ces modèles plus classiques s’inspirent des tendances et de la mode du moment. Ils sont toujours très actuels.

2018 0712 Initialsla Xandresaz 3 00 01 55 04 Still013

Comment la collection capsule a-t-elle pris forme ?

Anne Zellien : « Les créateurs de Xandres m’ont fait parvenir des échantillons des tissus qu’ils utilisaient dans la collection, les moodboards et la palette de couleurs. Je me suis basée sur ces éléments pour créer des bijoux qui correspondaient à l’ambiance et au style de la ligne de vêtements. Au départ, l’idée était de créer trois modèles, et finalement, j’en ai créé onze. »

« J’ai surtout opté pour des modèles dorés parce que cette année, Xandres fête son jubilé d’or – ses 50 ans. Les teintes brunes et rose pâle des pierres sont assorties à la palette de couleurs des collections Xandres. J’ai utilisé le joli logo de Xandres et l’ai transformé pour créer une paire de boucles d’oreilles. J’ai aussi utilisé un motif feuille que j’ai trouvé sur un des tissus de la collection. »

2018 0712 Initialsla Xandresaz 3 00 00 30 18 Still004 2

Envie de recommencer ?

Anne Zellien : « Évidemment ! Une collaboration comme celle-ci, c’est vraiment super chouette pour un créateur. Pouvoir réaliser des croisements entre les marques, cela permet de repousser ses limites et de créer de nouvelles choses. Cela vous pousse en-dehors de votre zone de confort et vous force à vous plonger dans l’ADN ou l’image d’une autre marque. Je trouve que c’est vraiment passionnant et enrichissant. Ce genre de projets me tient vraiment à cœur. »

Vous avez été choisie comme Inspiring Woman par Xandres. Et vous, quelles femmes considérez-vous comme des femmes inspirantes ?

Anne Zellien : « Diane Von Fürstenberg, parce qu’elle a su se construire une magnifique carrière avec une pièce aussi basique que la robe portefeuille. J’admire également Chanel et Schiaparelli. Dans le monde des bijoux, il y a deux créatrices que j’adore. Line Vautrin est une créatrice de bijoux qui a lancé sa boutique à Paris pendant la guerre. Elle y vendait des accessoires réalisés à la main. Suzanne Belperron, quant à elle, a créé des bijoux à partir des plus belles matières pendant l’entre-deux-guerres pour le gratin de la société. Leurs créations étaient d’une élégance rare, que l’on ne retrouve plus aujourd’hui. J’admire ces deux dames pour leur sens de l’esthétique, mais aussi parce qu’elles ont lancé leur commerce à des époques très compliquées. Elles ont dû faire face à de nombreux préjugés concernant les femmes et leur place dans la société. »

« Dans ma propre famille, j’admire également ma grand-mère : pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a lancé une mercerie avec une amie. Ensuite, son magasin a évolué pour devenir une boutique de mode. Plus tard, ma mère a repris la boutique. J’ai donc toujours été en contact avec le monde de la mode. À mes douze ans, j’ai pu aller à Paris pour choisir les collections. Grâce à l’exemple de ma grand-mère et de ma mère, je n’ai jamais eu peur de lancer moi-même ma propre boutique. »